Monday 21 Jan, 2013

Les plus grands bazars du monde

English please!

Dans un bazar, on ne se contente pas de chercher la perle rare ou de dénicher des objets bizarres : on s’imprègne d’une culture, des us et coutumes de l’endroit, on part à la rencontre des habitants et de ce qui nous sépare. Je suis persuadée que vous mettrez la main sur quelque chose d’inédit, une affaire inouïe que vous ne trouveriez jamais ici. Et même si vous voulez éviter les dépenses, explorer un bazar demeure une formidable expérience. Voici une série de 6 bazars et autres marchés qui valent vraiment le détour :

Panjiayuan Jiuhuo Schichang, à Beijing.

Pour goûter à une expérience chinoise tout ce qu’il y a d’authentique, visitez le Panjiayuan Jiuhuo Shichang, le célèbre marché aux puces de Beijing, que l’on surnomme parfois le marché fantôme. Chaque fin de semaine, les vendeurs dressent leurs étals et déballent leur marchandise qui comprend des meubles anciens, de superbes théières, des objets caractéristiques de l’époque Mao, de vieux instruments et bien d’autres choses encore. Pour en profiter au maximum, vous devez impérativement vous y rendre très tôt dans la journée, et être prêt à marchander.

 

Le marché aux puces de Brooklyn, à New York.

Le marché aux puces de Brooklyn a vu le jour en 2008 et s’est rapidement imposé comme la mecque des objets introuvables pour les New Yorkais branchés. Dans ce marché qui a lieu le samedi et le dimanche, vous trouverez des marchands d’articles rétro, des fabricants de meubles, des artistes, et plusieurs stands de nourriture. De nombreux artistes désormais réputés ont commencé par se faire connaître au marché aux puces de Brooklyn. Vous pourriez donc y dénicher des œuvres d’un artiste peu notoire qui est peut-être déjà sur le sentier de la gloire.

 

Le grand bazar d’Istanbul.

Le gigantesque bazar d’Istanbul existe depuis près de six siècles, et est aujourd’hui l’attraction touristique européenne la plus populaire, avec pas moins de 15 millions de visiteurs par an. Avec 4 000 magasins répartis dans plus de 60 rues, vous pouvez facilement passer la journée à déambuler dans les allées principales du bazar à la recherche d’un service à thé ou de superbes tapis tissés. Le dédale des rues alentour vaut également le détour, car en plus d’y côtoyer la population locale, vous y trouverez des bracelets en or, des tissus, du cuir travaillé et bien d’autres choses encore.

 

Le marché Serpette, à Paris.

Le marché Serpette est à la porte de Clignancourt, et fait partie du marché aux puces de Saint-Ouen, l’un des marchés aux puces les plus connus au monde. Ce dernier a vu le jour il y a maintenant plus de 200 ans, sous l’impulsion des pêcheurs de lune, des chiffonniers noctambules qui parcouraient les rues de la capitale à la recherche d’objets que d’autres avaient jetés dans le but de les revendre sur le marché. De nos jours, le marché regroupe plus de 2 500 vendeurs d’objets anciens et autres antiquaires. Le marché Serpette est installé dans un ancien garage et regorge d’articles haut de gamme tels que des lustres de cristal, des meubles anciens, des tableaux, et des sacs à main de marques datant d’une autre époque. Si vous êtes à la recherche d’articles moins dispendieux que vous pourriez glisser dans votre valise, les lustres de cristal étant exclus, vous pouvez vous rabattre sur de nombreux marchés parisiens qui proposent des articles plus abordables. Faire le tour de tous les marchés parisiens est une entreprise de longue haleine qui pourrait vous prendre plusieurs semaines, car dans ces marchés, vous pouvez trouver à peu près tout, des fruits et légumes, du pain, du fromage, des mets raffinés, des vêtements, des antiquités, des œuvres d’art, et j’en passe. En Provence et dans les régions environnantes, le samedi est également jour de marché, des marchés magnifiques dignes des plus belles cartes postales.

 

Le marché de Chatuchak, à Bangkok.

Avec ses 15 000 vendeurs répartis sur plus de 14 ha, le marché de Chatuchak de Bangkok a de quoi dérouter les amateurs de marché les plus endurcis. Fort heureusement, le marché regroupe les étals par secteur d’activité, ce qui devrait grandement vous faciliter la tâche et vous permettre de tracer un circuit bien défini. Dans ce marché qui a lui aussi lieu durant la fin de semaine, vous trouverez une vaste sélection de plantes, y compris de nombreuses espèces rares d’orchidées, une zone réservée aux animaux domestiques où vous trouverez même des serpents et des lézards, un secteur réservé aux antiquaires et autres vendeurs d’objets désuets pour la maison, mais aussi des œuvres d’art, et bien d’autres choses encore.

 

Le souk de Marrakech, au Maroc.

Marrakech a longtemps servi de poste d’échange pour les caravanes du désert en provenance de Tombouctou, dans l’actuel Mali. Bien entendu, le marché s’est beaucoup modernisé depuis (comme l’attestent les guichets automatiques), mais cela ne vous empêchera pas d’y trouver des articles vraiment uniques. Les marchandises les plus populaires sont les tapis, les lanternes, les instruments de musique, et des mets savoureux. Au détour des allées du marché, vous rencontrerez des vendeurs qui tannent leur propre cuir, travaillent l’argent et teignent leur propre laine.

Flickr photos via ahenobarbusdumbonycexfordyParisSharingicathingdewet