Thursday 21 May, 2015

Les 5 règles de la citoyenneté globale

La citoyenneté globale : vaste programme

Qu’est-ce qui définit la citoyenneté globale? Ça signifie quoi pour vous? Est-ce que c’est d’être conscient des différences culturelles, est-ce qu’il s’agit d’apporter des changements positifs dans les communautés locales et à l’échelle internationale? À EF, c’est comme ça qu’on le conçoit.

Pour nous, la citoyenneté globale est aussi un élément clé de l’apprentissage au XXIe siècle. L’apprentissage expérientiel et les expériences à l’étranger mettent les étudiants sur la voie de la citoyenneté globale. Une fois inscrits dans ce mouvement d’envergure, ils affinent leurs compétences au niveau de la communication, de la coopération, de la résolution de problèmes, et prennent parfaitement conscience de la diversité culturelle du monde moderne. Les voyages culturels font partie de ces expériences qui nous ouvrent de nouveaux horizons et nous permettent de développer ces compétences.

CharleneShears_inRomeColosseum

 

1) Pensée critique et résolution de problèmes

La résolution de problèmes est une aptitude d’autant plus importante que les problèmes auxquels le monde est confronté prennent de l’ampleur. Il est essentiel de pouvoir poser un regard critique sur les divers enjeux mondiaux en utilisant des méthodes de raisonnement inductives et déductives, et en examinant la façon dont les divers éléments concernés interagissent. C’est à cette condition que les étudiants pourront tenter d’apporter des solutions innovantes aux problèmes qui se posent à nous.

Pour les étudiants, l’objectif premier de la citoyenneté globale est de s’impliquer activement dans le monde, pour œuvrer à l’avancée de l’humanité. Pour y parvenir, il est indispensable de développer des idées originales. C’est précisément ce que permettent les voyages culturels : ils donnent aux étudiants l’occasion d’examiner des enjeux mondiaux et de s’en faire une idée précise. À leur retour, les étudiants peuvent alors explorer différentes pistes et tenter d’apporter des réponses à ces grandes questions.

2) Communauté et coopération

Les médias sociaux nous permettent d’ores et déjà de toucher le reste du monde, et nous livrent les prémices d’une expérience mondiale. Un authentique citoyen du monde utilisera toutefois son appartenance à une communauté élargie en ayant un impact positif sur le monde qui l’entoure. Savoir communiquer est une aptitude qui sert tout le monde, tant dans la vie de tous les jours qu’au niveau de notre implication dans le monde.

Plongés dans des contextes différents, les voyageurs qui se rendent à l’étranger avec un véritable esprit de coopération développent par la force des choses de nouvelles stratégies de communication verbales et non verbales. À leur retour, les voyageurs sont beaucoup plus disposés à travailler avec des personnes issues d’autres milieux. Cette approche sous le signe de la coopération est essentielle pour relever le défi de la citoyenneté globale. Sur la scène internationale, sachant qu’on ne partage pas tous la même langue ou la même culture, il est en effet indispensable de collaborer si l’on veut trouver des solutions durables aux objectifs communs qu’on s’est fixés.

Golden Moment Christine T

 

3) Maîtrise des nouvelles technologies

Au XXIe siècle, la technologie est omniprésente, et nous n’avons jamais eu un accès aussi généralisé à autant d’informations. Il faut toutefois être en mesure d’en tirer un parti avantageux si l’on veut apporter des changements positifs à l’échelle mondiale.

En partant à la découverte du monde, les jeunes sont sur le terrain et peuvent élargir leur propre perspective globale. Ils peuvent ensuite utiliser les différents médias de façon proactive, au lieu de se contenter de jouer un rôle passif et d’être dans l’attente. En examinant les renseignements en ligne avec un œil critique, ils sont à même de forger leur propre identité, leurs propres opinions, et de développer de nouvelles idées.

4) Faculté d’adaptation

L’adaptabilité est l’un des traits de caractère qu’un grand voyageur finit toujours par développer. Qu’on rencontre des obstacles linguistiques, qu’on se perde dans un endroit inconnu, ou qu’un vol soit retardé, une chose est sûre, les expériences à l’étranger nous réservent toujours des surprises. Savoir s’adapter à de nouvelles situations n’a pas de prix. Un véritable citoyen du monde développe ses facultés d’adaptation lors de ses voyages et conserve une attitude positive en toute circonstance.

5) Conscience de la diversité culturelle

Apprendre à communiquer avec des gens issus d’un environnement culturel différent n’est pas simple. C’est pourtant nécessaire si l’on veut développer sa compréhension de l’autre et être à même d’éprouver de l’empathie. Les citoyens du monde sont au fait des différences culturelles; ils savent que malgré les différences qui peuvent exister au niveau des langues, des valeurs, et des us et coutumes, nos objectifs sont bien souvent les mêmes. L’immersion culturelle fait partie intégrante des voyages à l’étranger, qui nous mettent en contact avec des peuples différents du notre. L’immersion permet aux voyageurs d’identifier les autres, d’éprouver de la compassion et de faire fi des barrières culturelles afin de collaborer de façon efficace.

Sandi Rae - pic 3